Dans cette installation pluridisciplinaire, un système de perfusions médicales est placé au dessus chaque plante. Ce dispositif arrose les feuilles des plantes d'un goutte à goutte, des petits micros piézoélectriques sont placés en dessous de chaque feuille révélant ainsi le son de chaque goutte. L'évolution des traitements sonores (automatisés) créer une composition musicale.

La fluorescéine est utilisée dans le milieu hospitalier et laborantin comme traceur, elle est utilisée pour certaines analyses sanguines, ou encore pour localiser l'action d'une solution dans les organismes vivants. Comme par exemple pour localiser l'action des pesticides sur un champ. Les plantes vont boire cette eau qui va ensuite faire apparaître tes taches graphiques et luminescentes à l'endroit où la solution s'est déplacée. L'installation est donc auto-génératrice de formes graphiques.

 

 2025 Future Environment Human, Rome février 2015.

 

Stephane Kozik utilise des outils technologiques et industriels pour créer une forme de création artistique hybride, entre arts sonores, musique, théâtre d'objets, cinéma et arts numériques. Dans cette installation, il questionne notre rapport au monde, à la nature, la technique, l'automatisation, la robotisation, la production alimentaire.

 

Chlorophyllian Beats signifie battements chlorophylliens, mais également rythmes chlorophylliens. Le titre n'est pas sans rappeler les battements du cœur. Le fait que les plantes bougent, dansent, et qu'elles interprètent une musique, questionne le vivant. Le terme "Beats" signifie également rythme dans le monde la musique electronique.

 

 

 2025 Future Environment Human, Rome février 2015.

  

Cette installation fut exposée plusieurs fois, sous des formes et versions différentes. Une première version a vu le jour en 2010 à Jemappes, pour l’exposition « Bulbes et balbutiements ». La seconde trouva sa place dans la salle principale de l'exposition du festival City Sonic 2011. Une troisième version fut exposée à Bruxelles pour le festival Résonances en 2014, et enfin, la dernière version a été montée à Rome pour le « Festival 2025 » en février 2015.

 

  2025 Future Environment Human, Rome février 2015.

 

 

Clorophyllian Beats (installation