Cette installation sonore interactive propose de transformer une aire de jeux pour enfants en un espace de jeu interactif. En y ajoutant de nouvelles dimensions sonores, sensorielles, voire musicales, Stephane Kozik donne la possibilité aux enfants d’appréhender et de vivre d’une manière nouvelle ces lieux qu’ils connaissent et apprécient. 

Un parc de jeux comporte de nombreux modules : balançoires, balancelles, toboggans... Autant d’en- droits qui permettent le placement de capteurs afin de récupérer des informations numériques qui peuvent être traduites en évènements sonores et musicaux. 

Digital Playground est à la croisée des chemins entre installation et performance musicale, comme une nouvelle manière de faire de la musique, à partir de mouvements et de déplacements créés par l’activité des enfants. Les parents, les visiteurs, ou encore les enfants pourront apprécier avec un peu de recul ces évènements comme un véritable spectacle vivant, un ballet numérique, une fourmilière sonore don- nant à voir des nouveaux jeux chorégraphiques, de nouveaux rapports corps/espace/son. 

 

45ème édition du Festival de Chassepierre (Belgique).

 

Conception sonore

Les balançoires sont équipées de capteurs inclinomètres et accéléromètres pour traduire le balance- ment des enfants en ondes sonores (LFO), ainsi que sur la balancelle qui est transformée en batterie électronique. Les enfants créent par leurs mouvements une composition musicale aléatoire qui évolue très progressivement dans le traitement des sons. Ils peuvent révéler et réinterpréter les différentes couches sonores de ce véritable instrument de musique polyphonique et multi spatial puisque chaque siège est doté d’un haut-parleur diffusant le son de la personne qui s’y balance.

 

Conception sonore

Le parcours dit « aventure » est truffé de différents capteurs qui, lors des déplacements des enfants, pro- duisent des sons. La composition sonore est fortement influencée par les jeux vidéos dits « de plateau
» tels que Mario, Sonic, etc. En effet, on retrouve dans ces jeux l’idée d’un parcours qui va de gauche à droite, qui peut se lire comme une partition, semblable au parcours que l’on peut retrouver ici. Le per- sonnage central de ces jeux vidéos peut être comparé aux enfants dans les aires de jeu : il est toujours en mouvement et très actif, il saute, court, accomplit des prouesses physiques. Avec ce parcours de jeu interactif et en proposant aux enfants une réalité augmentée inspirée par les jeux vidéos, l’artiste sonore Stephane Kozik questionne la place du corps dans un monde devenu totalement numérique.

45ème édition du Festival de Chassepierre (Belgique).

45ème édition du Festival de Chassepierre (Belgique).

 

Projet soutenu par la Federation Wallonie-Bruxelles.

Montage vidéo en cours de finalisation...