Pour l’édition 2017 du Festival “Les Rutilants”, Stephane Kozik propose une série de performances musicales créées tout spécialement pour l’événement. Comme point de départ, il utilise les machines du site d’anciens charbonnage du Puits 9 Bis à Oignies pour explorer le potentiel sonore des lieux.

Stephane Kozik utilise ainsi les éléments passés de la production du charbon (le vrai cœur/poumon de la révolution industrielle) comme les instruments d’une musique mécanique et poétique, une musique composée comme une mise en abyme en accords mineurs. A travers « les machines anthropomorphiques », il nous présente également plusieurs instruments de musique en métal (gongs, structures sonnantes, tubes amplifiés) réalisés de janvier à mai 2017 dans les ateliers de différents Lycées professionels de l’agglomération d’Hénin-Carvin dans le cadre de sa résidence-mission CLEA (contrat local d’éducation artistique).
Réalisé en 2017 pour le Festival « Les Rutilants » sur l’ancien site de charbonnage de Oignies (France), dans le cadre du projet CLEA sur le territoire d’Hénin-Carvin.

 

En partenariat avec
9-9 Bis
Lycée professionnel Joliot Curie Oignies (France)
Lycée Henri Senez, Hénin-Beaumont (France)
Collège Gérard Philippe, Hénin-Beaumont (France)
MediaFaz
Avec le soutien de
Direction régionale des affaires culturelles (DRAC Hauts-de-France)
Education nationale
Agglomération Hénin-Carvin
Le Métaphone